Solace

"Notre vie n'est pas derrière nous, ni avant, ni maintenant, elle est dedans."

Jacques Prévert

DANS son nouveau projet, Tibo Gebert questionne avec sensibilité le rapport de chacun à sa propre solitude.

En abordant le thème de la consolation, le metteur en scène – qui signe aussi la scénographie et les marionnettes – parvient à construire un langage sans parole.

Différentes temporalités s’entrecroisent dans un espace désertique, où réminiscences et flash-back d’un passé oublié surgissent avant de reprendre vie en une juxtaposition d’images. De cette co-présence scénique se développent des relations singulières dans lesquelles les rapports de pouvoir comme les tentatives de manipulation sont à repenser. 

La force des marionnettes de l'artiste provient de leur saisissante présence scénique et de l’aura qu’elles dégagent. “L’objet marionnette a quelque chose de sacré. Quand je construis une marionnette, je sens qu’il y a quelque chose qui commence à vivre, dès le travail de construction. Une marionnette posée, même sans mouvement, doit déjà vivre.”

"Dans une quasi-obscurité, le public découvre un enfant seul sous les traits saisissants d’une marionnette. Visage pâle, crinière acajou, sa bouche entrouverte laisse échapper un souffle d’angoisse. Une présence d’un réalisme troublant ! Comment cet être en apparence fragile peut-il vivre dans ce paysage désolé où la nature s’impose pleine de mystères ? Blotti sous une souche à la nuit tombée, le personnage va peu à peu s’ouvrir à son environnement. Il tente de dépasser ses peurs, sa solitude et de trouver du réconfort. Entre ombres et lumières, de l’immatériel à la matière, à l’humain en passant par le fantastique, cette quête lente et nécessaire à son épanouissement vont provoquer des changements intérieurs étonnants. Sans paroles, avec une enveloppe sonore élaborée, les sens sont mis en éveil dans cet espace confiné entre la vie et la mort. L’oeil contemple ce paysage épuré et onirique où se côtoient des mondes visibles et invisibles. Chacun est invité à laisser voguer son imaginaire tout au long de l’exploration de cette figure émouvante et emplie d’humanité.“

Paula Gomes, Theatreactu (20.04.2018)

Rapport de Presse: LOFOTPOSTEN

"And both darkness and slowness characterize this performance, which immediately leads the thoughts to a post-apocalyptic state where the total eradication has just taken place."

Av Anki Gerhardsen, 31.05.2018

 

Rapport de Presse: Festival Charleville-Mézières Septembre 2019

"C’est une oeuvre tout-à-fait fascinante à laquelle on assiste, construite sur une qualité de présence époustouflante, et sur une écriture visuelle qui ouvre très grand la porte à toutes les dérives de l’imagination. Un spectacle qui fait délibérément le choix de la lenteur et du presque imperceptible, là où d’autres rivalisent d’effets spéciaux et d’armées de manipulateurs bondissants et rugissants."

Mathieu Dochtermann, 30.09.2019

Tibo Gebert about Solace: 

https://m.youtube.com/watch?v=vNTUilL5ZqU

Festival Gibouleés 2018/Szenik

 

Tibo Gebert sur ARTE TV: 

https://vimeo.com/273477267

Von-Angesicht-zu-Puppengesicht.pdf

[Translate to Französisch:] Gedanken zu „Solace" – von Claudia Schmölders und Beate Absalon

MISE EN SCÈNE: TIBO GEBERT | CONCEPTION/ SCÉNOGRAPHIE/ MARIONNETTES: TIBO GEBERT | INTERPRÉTATION: TIBO GEBERT; LAURA SIEGMUND OU GABRIEL HERMAND-PRIQUET| COMPOSITION MUSICALE: HAHN ROWE | CRÉATION LUMIÈRE: JÉRÔME HOULÈS, TIBO GEBERT | CONSEILS DRAMATURGIQUES: MERIAM BOUSSELMI; | GEESKE OTTEN; RUTH MARIËN | COSTUMES: SONJA ALBARTUS, TIBO GEBERT | COLLABORATIONS ARTISTIQUES: GABRIEL HERMAND- PRIQUET; URSULA GEBERT; MARINE CHESNAIS | ATTACHÉE DE PRODUCTION: SOPHIE GALIBERT | ORGANISATION ET DÉVELOPPEMENT ARTISTIQUE: SILVIA BRENDENAL; KATHRIN RACHOW | SON ET LUMIÈRE EN TOURNÉE: PAUL FRIEDRICH OR JÉRÔME HOULÈS | PRODUCTION: NUMEN COMPANY | COPRODUCTION: FESTIVAL MONDIAL DES THÉÂTRES DE MARIONNETTES CHARLEVILLE-MÉZIÈRES/ TJP - CENTRE DRAMATIQUE NATIONAL D’ALSACE/ FIGURTEATRETI NORDLAND; LE MANÈGE - SCÈNE NATIONALE DE REIMS/ ESPACE JÉLIOTE, COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PIÉMONT OLORONAIS/ LE THÉÂTRE DES 4 SAISONS,SCÈNE CONVENTIONÉE MUSIQUE(S) VILLE DE GRADIGNAN/ SCHAUBUDE BERLIN/ T-WERK POTSDAM/ AVEC LA PARTICIPATION DU FONDS TRANSFABRIK – FONDS FRANCO-ALLEMAND POUR LE SPECTACLE VIVANT. | AVEC LE SOUTIEN DU MOUFFETARD - THÉÂTRE DES ARTS DE LA MARIONNETTE DE PARIS/ CENTRE DE LA MARIONNETTE DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES À TOURNAI.